Présentation de l'installation - Benj29

3000€
Présentation de l'installation - Benj29
0

#1

Quel est mon profil ?

Père de famille, bientôt la quarantaine ! Ingénieur de formation (télécom, électronique et électricité). Débrouillard, volontaire, bricoleur et toujours motivé.

Achat d’une maison de plus de 10 ans il y a bientôt 4 ans, aimant se simplifier la vie et le quotidien et gérer intelligemment les énergies. Même si on ne dirait pas, fainéant …

Ah oui, dans le 06 en PACA ; dans le Ssssuuudddd ! N’attendez pas une chaudière dans mon installation … lol !

Mes objectifs ont toujours été clairs : mettre au point et faire les choses bien et de manière stable, fiable et dans une certaine mesure de manière intelligente & logique (la mienne…).

Le but est de se simplifier la vie et le quotidien. Pas de passer des heures à modifier son code ou son installation à chaque nouvelle idée.

Pour cela, il faut penser les choses en amont, les spécifier un minimum, avoir une architecture claire, faire des choix cohérents et adapter au fil de l’eau en complexifiant peu-à-peu.

Un autre objectif était la simplicité d’utilisation et l’acceptation par madame ou les autres utilisateurs lors de nos absences. Et que tout cela soit en local, dans la mesure du possible !

Enfin, après avoir testé plusieurs solutions (Toshiba Pluzzy, Xiaomi lors d’un voyage en Chine, Domoticz, Homeseer …), j’ai souhaité avoir la garantie de ne pas être bloqué si l’entreprise ou projet disparaissait et bénéficier d’une communauté.

J’ai longtemps hésité entre Domoticz (après avoir joué avec pendant 2/3 mois) mais j’avais l’impression de réinventer la roue… Jeedom, ses plugins, sa communauté se sont imposés naturellement.

Quels étaient mes besoins ?

De base… comme tout le monde, j’avais plusieurs axes, mais forcément ça augmente avec les technologies disponibles et les idées des uns et des autres.

Mais la base est bientôt là. Comme dirait mon épouse, futile par moment, mais utile !

- alarme & sécurité (vidéo, pré-alarme de détection) :

  • gestion d’une alarme volumétrique, périmétrique avec différents modes (été, hiver, nuit)
  • capacité d’enregistrement, surveillance de l’extérieur et de l’intérieur (sur les points sensibles)
  • capacité de pré-alarme (détection de mouvement intelligente et adaptée - trop de notifications d’alarme et on ne regarde plus)
  • une gestion full-automatique - ne m’occuper de rien ! et encore moins pour les autres,
  • gérer plusieurs utilisateurs et accès (on a un chat… et des voisins cools qui s’en occupent !),
  • pilotage d’une électrification (contre les sangliers, habitant en bordure de forêt),
  • pouvoir échanger avec un portier qu’on soit présent ou non.

- gestion des ouvrants intérieurs / extérieurs :

  • gérer intelligemment l’aération des pièces l’hiver,
  • gérer les ouvrants extérieurs comme le portail/garage en fonction des véhicules qui se garent dedans ou dehors (rien de plus barbant que d’appuyer 4 fois sur une télécommande pour ouvrir/fermer)

- gestion de l’humidité :

  • gérer automatiquement l’humidité des pièces sur 2 VMC indépendantes car topologie de la maison spéciale. Un rez-de-chaussée semi-enterré, un premier sud/est très exposé.

- gestion des chauffages :

  • gérer intelligemment par type de technologie de chauffage (inertie sèche, fluide ou soufflant), par volume de pièce, par zone (pièce de vie, étage) et l’orientation (météo, température extérieure),
  • tenir compte de la présence des personnes (le rez-de-chaussée n’ayant que des chambres ne se gère pas comme le premier étage qui est une grande pièce de vie et une suite parentale),
  • avoir la température souhaitée de manière intelligente en fonction des plannings et des HC/HP,
  • gérer la dérogation sur les longues durées,
  • et avoir un excellent ressenti et une homogénéisation des températures dans les pièces (rien de pire que d’avoir 19° dans la pièce à un endroit quand vous demandez 21° tout ça car le radiateur a son capteur au sol),
  • évoluer sur de la climatisation sur certaines zones.

- gestion de l’eau chaude :

  • éviter les phénomènes de rebonds du thermostat mécanique, coûteux et inutiles,
  • gérer au mieux la consigne en fonction de la semaine et de l’activité (déplacement, sport etc),
  • gérer la dérogation sur les longues durées,
  • surveiller les indicateurs du ballon d’eau chaude.

- gestion de la piscine :

  • repenser la gestion préhistorique d’origine, la filtration intelligente en fonction des grandeurs clés,
  • tenir compte du niveau d’eau pour protéger la pompe,
  • remonter les indicateurs clés de la piscine : température surface/profondeur, niveau d’eau, température de la pompe, balnéo,
  • pouvoir évoluer sur la partie entretien : ph, chlore,
  • et l’éclairage piloté de l’eau.

- gestion des éclairages extérieurs :

  • gérer les éclairages extérieurs du parking/contour de la maison en fonction des arrivées et du jour/nuit, les allumer comme les éteindre intelligemment,
  • mettre en place des éclairages d’ambiance (changement de couleur) lors de la réfection de mon extérieur, j’en ai profité pour penser cela,
  • ajouter quelques points supplémentaires de lumière qui se commandent (éclairage terrasse, salon, forêt etc)

- gérer le multimédia :

  • stop, les 15 télécommandes et les appuis sur 50 boutons ! On Harmony tout ça
  • gérer donc un amplificateur Onkyo multi-zones (pour l’instant 1),
  • une TV Panasonic (à terme un vidéo projecteur ou une TV plus grande),
  • un 5.1 Polk Audio (pour les connaisseurs) et un caisson de basses actif en fonction des modes de film,
  • l’éclairage environnant,
  • une box TV (Canal, Plex, replays etc).
    - gérer les positions et les trajets :
  • prévoir les trajets habituels,
  • gérer la position des utilisateurs de la maison (étant en déplacement très souvent, cela évite « tu arrives quand ? »)
  • voir l’état du trafic dans la zone.

- gérer et optimiser les consommations eau / électrique :

  • connaitre ses consommations instantanées comme quotidiennes et les principaux indicateurs reliés : coût, hc/hp, talon, pointe etc,
  • délester - forcément avec du chauffage électrique, si madame m’allume le four, la plaque avec 10kW de chauffage, ça saute !
  • maitriser les principaux usages,
  • que ce soit eau/électricité,
  • surveiller les inondations possibles aux points clés,
  • détecter les fonctionnements anormaux (eau en particulier) et les habitudes de consommation (vite vu dans le résidentiel : eau chaude, piscine, chauffage, éclairage et le talon de consommation),
  • pouvoir évoluer sur de l’autoconsommation avec de la production et gérer au mieux les consommations aux bons instants.

- enfin, gérer, superviser tout cela de manière claire et simple, pratique :

  • il y a le back-end (scénario, code etc), mais l’idée c’est de pouvoir tous gérer au maximum sur les interfaces - ne pas se mettre devant un pc pour gérer, mais uniquement pour faire, développer,
  • gérer cela sur téléphone portable (distance ou local) ou sur des tablettes dédiées au mur par moi, madame ou quelqu’un d’autre,
  • être notifié de manière intelligente et sécurisée : Telegram, si pas de connexion internet basculement sur du mms, sms pour le critique,
  • sauvegarder, stocker cela de manière fiable et être capable de remettre en ligne rapidement,
  • présenter cela de manière claire et compréhensible par les utilisateurs,
  • surveiller l’état de santé des systèmes et de l’architecture réseau.
  • que ça parle sur certains points clés et pour éviter les notifications alors que nous sommes présents dans la maison,
  • évoluer sur les interactions et sur le pilotage à la voix (hors de question d’avoir du Alexia, Google home etc).

- avoir du fun :

  • une boite aux lettres qui me notifie s’il y a du courrier/colis ou si cela a été récupéré !

#2

Comment j’en suis arrivé à la domotique

J’ai commencé par de simples systèmes 433 MHz (prises pilotées, contacteurs) il y a quelques années dans notre précédente maison, mais je trouvais les interfaces homme/machine trop lourdes et l’idée d’avoir un pc allumé pour gérer ça, non, sans façon.

Je dois dire que le vrai point d’entrée a été de piloter quelques équipements via du Chacon et de trouver un système d’alarme et environnemental par Xiaomi il y a 2/3 ans. Et peu à peu, j’ai remonté le chemin, l’intégration d’autres systèmes …

J’ai longtemps hésité aussi à démarrer une startup ou un projet sur ce sujet (installateur ou société de service) mais malheureusement je suis persuadé qu’il s’agit d’un super outil avec de vraies finalités économiques et environnementales, mais pour autant ; en vivre… bref c’est un autre sujet.


#3

Quels matériels j’ai choisi

Hurmf alors là… ça a évolué. Faisons simple, j’ai démarré sur une bête RPI1 (avec du pulse/téléinfo) puis RPI2/3 (Domoticz/premiers tests de Jeedom) et très vite, j’ai stabilisé tout ça. Je n’inclue pas le NAS en coût car pour moi il est plus lié à la partie multimédia et les besoins de la famille en vidéos/photos.

Même si je sors cela et la partie infrastructure informatique propre à la couverture Wifi nécessaire et que j’inclue le divers comme le câblage, les chargeurs et les donations-prix des plugins de Jeedom, mon installation est légèrement inférieure à 3000 € mais la dépassera à terme (évolution future telles que le ph/chlore ou ajout d’une troisième interface homme-machine de monitoring).
Il me semble donc normal de concourir dans la partie > 3000€.

Le détail est là :

J’ai organisé cela dans Jeedom en séparant mes usages et les zones regroupant les informations de consommation, interrupteurs … de la partie architecture & infrastructure incluant les capteurs, agrégateurs, interfaces homme-machine …

Le plus important, la mise en œuvre (c’est la partie ou vous pourrez mettre des photos, plans, bref tout ce que vous jugez nécessaire pour la description de votre installation)
Pour que le lecteur soit à l’aise, je vais m’appuyer sur les besoins cités plus haut.

- Alarmes & Sécurité

L’alarme se base sur l’excellent plugin alarme mais son utilisation est full-auto ou débrayable. Elle se base sur la présence ou l’absence des personnes et des véhicules. Donc du plugin et des scénarios avec de la logique de gestion.

On définit alors une personne par son téléphone sur le wifi, sa géolocalisation, la présence des clés. A partir de là, l’alarme peut se gérer automatiquement via des scénarios de présence ou absence dans la maison.

Idem pour la notification si une fenêtre/porte est restée ouverte bien que l’alarme soit activée via Telegram ou l’utilisation des bandeaux lumineux des gateways Xiaomi suivant les modes ainsi que les notifications, lancement d’actions sur les caméras, les sirènes.

Aussi, si cette dernière n’est pas activée, elle n’autorise pas l’ouverture de certains ouvrants critiques comme le garage. Plusieurs modes : nuit, été-hiver (fenêtres à barreaux) ; plusieurs zones (garage, 1er, rez-de-chaussée) sur lesquelles certains utilisateurs sont autorisés ou non.

Logiquement comme écrit plus haut, le choix s’est porté :

  • sur du Xiaomi via des contacts pour les ouvrants intérieurs
  • quelques capteurs de mouvement Xiaomi et la remontée de la détection de mouvements issus des caméras des tablettes domotiques murales (via JPI & PAW)
  • quelques contacts Chacon pour les critiques
  • ainsi qu’un contact magnétique pour le portail prévu pour l’extérieur qui remonte via une GPIO d’un Raspberry du portail.

Aussi pour la gestion de la présence :

  • présence sur le Wifi via le ping ARP (pour plus de fiabilité),
  • couverture Bluetooth pour les clés voiture/maison via 2 RPI BLEA + 1 VM sur le NAS avec sa clé SENA longue portée) via des NUTS mini & finder,
  • passage des infos de géolocalisation via Macrodroid (que j’utilise déjà pour d’autres automatisations sur les téléphones).

Cela nous donne ça :

ou bien sur l’interface téléphone :

Quand l’alarme passe en mode actif, un beau digicode s’affiche sur les tablettes pour pouvoir la désactiver.

Et surtout une utilisation sans faux positifs depuis bientôt près d’un an ! Les scénarios de gestion calculent la présence sur une base de ET ou de OU suivant le cas absence / présence. D’autres scénarios déduisent si une ou plusieurs personnes sont parties / arrivées en même temps. Effet garanti en synthèse vocale dans les tablettes quand vous arrivez à la maison … avec les informations principales de la maison : planning de chauffe, météo, température intérieure ou problèmes rencontrés. De même, la maison vide décide d’éteindre prises ou équipements restés allumés par inadvertance et d’éteindre les écrans des tablettes domotiques.

Mais j’ai écrit alarmes avec un S. Il y en a d’autres… une alarme incendie, une seconde inondation. Les deux sont sur le même principe de déclenchement utilisant des capteurs Xiaomi (d’eau ou d’incendie – Honeywell) placés aux endroits stratégiques. Pour l’eau, on en trouvera sous l’évier de la cuisine et l’arrivée du lave-vaisselle, un second au niveau du cumulus un dernier au niveau de la buanderie avec le lave-linge. Les capteurs incendie sont dans le garage, au rez-de chaussée ainsi que deux au premier étage pour couvrir la surface.

Concernant la partie caméra, l’objectif était la dissuasion, la capacité d’enregistrement. Sont venus ensuite le mouvement (motorisé), la détection de mouvement (pas encore finalisé) et le besoin de pouvoir répondre au portier à distance (si absent).

Les Wanscam motorisées (et pilotées dans les designs) sont en Ethernet via un montage CPL pour garantir stabilité et le flux. Elles sont gérées en pré-alarme (en cours de finalisation via le logiciel motion sur des zones pour éviter les alertes incessantes quand le vent fait bouger les feuilles ou les arbres) et en enregistrement piloté avec stockage sur le NAS pour la fiabilité. Bien sûr les notifications arrivent par Telegram, MMS (via JPI).

Le Doorbird s’est imposé de lui-même malgré son prix. Après avoir testé du Konx et autres portiers chinois, domotiser un portier vidéo classique (sonnette), essayer d’en faire un soi-même via un téléphone… j’en ai conclu après avoir tiré un Ethernet au portail qu’il fallait quelque chose de fiable et stable. Un scénario de gestion du Doorbird permet de doubler l’application via Telegram ou MMS (via JPI et un téléphone dédié envoyant une photo prise par une caméra grand angle au niveau du portail et le portier) ou de faire sonner les passerelles Xiaomi (notamment quand nous sommes dans le garage). J’enclenche d’ailleurs l’IR du Doorbird en mode nuit si on sonne…

L’enregistrement des caméras se fait sur le NAS directement via un point de montage sur le PC domotique pour éviter de saturer le SSD et profiter de la fiabilité du NAS.

ou bien via l’interface téléphone :

- Gestion des ouvrants intérieurs / extérieurs :

L’objectif ici a été de nous aider à bien aérer la maison par exemple l’hiver ou l’été. Des scénarios et des états d’ouvrants vont mettre en pause les thermostats de certaines zones si les pièces sont en aération et nous avertissent si la température de la pièce descend sous les 15° pour éviter une remontée en température longue et coûteuse. Et tout cela via la synthèse vocale des tablettes. Aussi, l’été une surveillance nous permet d’aérer en fin de journée pour, à terme, ne pas utiliser la climatisation inutilement là où l’air extérieur est plus frais (quand on aura des climatisations – prévues pour cette année).

Bien sûr, un état de santé des ouvrants est géré dans les différents designs ou résumés domotiques.
Par exemple le design téléphone me résume cela :

Ou sur les écrans tablettes (ou sur le plan global, voir plus bas).

De même, un autre objectif était la gestion des ouvrants extérieurs. Là en fonction de l’état des ouvrants portail/garage (via un contact magnétique et sa remontée via une GPIO d’une RPI – ou le double état d’un capteur Chacon et d’un capteur Xiaomi) pour la porte du garage, je peux donc :

  • ouvrir le portail, le fermer automatiquement après passage d’une barrière infra-rouge ou après un certain temps de time-out, être informé s’il est ouvert plus de 10 min à répétition soit en synthèse vocale ou Telegram si je ne suis pas présent (aie !),
  • ouvrir le garage, le fermer et être notifié,
  • gérer le départ ou l’arrivée des véhicules – en fonction de l’état de l’alarme et piloter des séquences d’arrivée pour avoir le portail ouvert automatiquement à notre arrivée. De même, avoir le garage ouvert quand j’arrive en moto (mais quand je suis au niveau du portail) est un régal surtout lorsque les températures ne sont pas estivales ! L’astuce est que le NUT du véhicule pilote un scénario qui ouvre le portail ou le garage suivant si l’alarme est activée ou non. La géolocalisation dans un rayon de 100m permet un déclenchement et une ouverture parfaite … effet Waow garanti !

L’état des ouvrants est remonté dans les boutons d’action et de même les séquences d’ouverture ou fermeture ne se lancent pas suivant l’état de l’ouvrant (pour éviter un blocage).

qui donne

Merci :

Aussi, je gère les éclairages extérieurs en fonction d’une priorité portail/garage/entrée. Par exemple, l’éclairage du parking s’allume automatiquement si nous ne sommes pas en journée dès que l’on ouvre la porte. Il s’éteindra tout seul au bout de 5 minutes ou si le portail s’ouvre et se ferme ensuite.

Là encore, je m’appuie sur des capteurs Xiaomi pour l’intérieur, un capteur magnétique filaire remonté par une GPIO de la RPI extérieure ainsi des modules Chacon pour piloter les éclairages.

- Gestion de l’humidité :

L’emplacement de notre maison étant particulier, il a fallu penser la gestion de l’humidité intelligemment. La raison principale, une partie du rez-de-chaussée est semi-enterrée générant un fort taux d’humidité sur une pièce en particulier.

La création d’un scénario par hystérésis mais aussi tenant compte de l’humidité intérieure, extérieure permet le pilotage via un module Chacon en seconde vitesse de chaque VMC tout en tenant compte d’une sonde de température extérieure proche. Aussi, si cette régulation échoue au bout de 60 secondes, je le loggue…

Un mode automatique tient compte de l’humidité globale ou de l’humidité de certaines pièces critiques comme les WC, salle de bains – salle d’eau ou encore la cuisine et la chambre d’ami. Un mode marche forcée piloté par un interrupteur Xiaomi permet à madame de lancer l’extraction manuellement pour 30 minutes, le tout avec une synthèse vocale qui confirme son état et son mode !

La surveillance globale sur le design permet de voir tout cela ou de la piloter…

Ou bien ici :

De même sur les designs téléphone…

- Gestion des chauffages :

Lors de la rénovation de notre maison, dans l’urgence et ayant bénéficié d’une belle promotion, j’ai pu équiper l’ensemble de la maison en radiateurs performants de type inertie sèche (pour les pièces de vie), fluide (pour les chambres). Sont arrivés ensuite des radiateurs combinant soufflerie et inertie fluide pour les salles de bains/eau.

A l’origine, j’ai utilisé la première année un thermostat multi-zones (3) mais les résultats n’étaient pas probants. J’avais voulu sauter sur une solution Pluzzy mais le prix m’avait refroidi (plus de 150€ par zone) et a participé à ma volonté d’aller vers de la domotique.

J’avais donc comme objectif :

  • de gérer au mieux la technologie de chauffe,
  • la taille/volume des pièces (avec une pièce à vivre de plus de 50m2),
  • tenir compte de la température extérieure (régulièrement, l’emplacement de la maison EST/SUD permet de s’affranchir du chauffage en fin de journée).
  • et bien sûr pouvoir piloter tout cela.

L’excellent plugin thermostat combiné à des capteurs bien placés et quelques scénarios de gestion permet de réaliser tout cela.

J’utilise 6 thermostats. 1 par zone :

  • zone SAM / Salon,
  • zone enfant,
  • zone parents / dressing,
  • zone salle d’eau,
  • zone salle de bains,
  • zone ami.

Chaque thermostat ayant plusieurs modes d’utilisation, il y est attaché plusieurs agendas type.


Un mode Travail+WE, Vacances, Absence, Hors Gel, Arrêt Complet. Le mode dérogation (ON/OFF) n’est que le basculement entre le mode Absence et le mode d’origine que l’on stocke pour pouvoir y revenir.

Exemple d’un virtuel de gestion du thermostat que j’ai construit :

Le tout piloté par un agenda de chauffe fonction de plusieurs modes :

Et dans le principe, c’est simple… on désactive les agendas qui ne sont pas utilisés, on active ceux qui le sont, on teste la présence du fiston pour activer le bon agenda en fonction, et on lance la récupération de l’état de l’agenda de chauffe … et on affiche cela !

En dérogation de chauffe, cela passe en mode Absence et surtout on stocke le mode précédent pour basculer dessus au retour !

Du coup sur le design, on retrouve :

  • la température de la pièce,
  • le mode du thermostat (pas besoin de la consigne ici pour limiter la place),
  • les commandes intéressantes (ami, salle de bains/eau j’ai juste besoin d’Absence, Arrêt, Confort…)
  • les dérogations (par exemple quand mon fils n’est pas là, je maintiens sa chambre en thermostat Eco ou Absent, quand il est là, ça tourne en fonction des heures de sieste),
  • les modes de chauffage.

Aussi, je peux gérer les consignes :

Le tout sur un design de suivi global avec l’évolution de la consigne, température de la pièce, commande du fil pilote, agenda en cours, etc.

Et techniquement ? Bénéficiant d’une répétition de commande pour les thermostats, j’ai dérivé des modules Chacon (ajout d’une diode pour sélectionner uniquement le mode OFF/CONFORT) par zone, groupant plusieurs radiateurs sur un même fil pilote (que ce soit au tableau électrique ou au niveau des radiateurs). J’utilise donc mes radiateurs avec une consigne « forte » de manière à garantir le démarrage sans oscillation ou modulation des éléments chauffants internes.

Il a été aussi nécessaire de placer les capteurs Xiaomi aux endroits adaptés pour avoir une température ressentie fiable et homogène dans chaque zone/pièce. Après quelques essais l’hiver dernier, tous les thermostats sont fonctionnels et la fonction smart start du plugin fonctionne à merveille décidant de chauffer avant notre arrivée tout en tenant compte de la situation intérieure et extérieure.

- Gestion de l’eau chaude :

Un beau matin, on se lève et le ballon d’eau chaude vieux de dix ans… coule. Bon, bein, va falloir le changer. Après quelques mesures électriques et quelques lectures sur internet, je prends conscience du phénomène de rebonds des thermostats mécaniques, coûteux.

Je décide donc de modifier le ballon flambant neuf … pour y intégrer une sonde DS18B20 via un NodemCU.

De base, le plugin thermostat détourné m’a permis de chauffer l’eau sur des consignes de température différentes, ce qui me permet de tenir compte de la fréquentation de la « douche », mon épouse & moi faisant du sport souvent à l’extérieur.

J’ai ensuite aidé Mickael, le créateur du plugin Chauffe-Eau à développer son plugin pour tenir compte de l’état de santé d’un ballon neuf et d’intégrer des fonctionnalités permettant de mieux le piloter (oui j’ai eu quelques matins sans eau chaude !) :

  • déterminer la durée de chauffe en amont et décider de l’heure de disponibilité de l’eau chaude à la consigne – l’inverse même du fonctionnement heures creuses/pleines obligeant les particuliers que nous sommes à chauffer notre eau à 22h30 puis la maintenir inutilement jusqu’à 6h30…
  • d’éviter les phénomènes de rebonds d’un thermostat mécanique (réponse pseudo-amortie),

  • sur une consigne différente en fonction du jour de la semaine et de notre activité :

  • j’ai mis en parallèle en place une gestion de la dérogation de chauffe de l’eau (sur le même principe que nos radiateurs) pour économiser cette chauffe inutile et l’activer la veille de notre arrivée,

  • ainsi qu’un suivi des performances de chauffe quotidienne et hebdomadaire via Telegram et un suivi statistique dans Jeedom retenant chaque jour le delta de température chauffé (relatif), la durée de chauffe correspondante et le ratio des deux.

Un simple NodemCU avec un capteur DS18B20 de température est monté en parallèle du thermostat d’origine, qui est quant à lui, réglé à 70°. Un module Chacon dans le tableau électrique vient sur le mode AUTO du disjoncteur de commande (et non de puissance) permettant de repasser en manuel (ON du disjoncteur) en cas de problème.



Et les points clés dans le design tablette…

Et les notifications de suivi dans Telegram :


- Gestion de la piscine :

Là encore, c’est une rénovation de l’armoire électrique en mauvais état qui m’a décidé à ajouter la domotique. C’est d’ailleurs un des premiers systèmes que j’ai repensé par fainéantise ! Car marre de régler les picots de commande de filtration en fonction de la température.

De base, l’excellent plugin piscine que j’ai complété par plusieurs fonctions et modes. J’ai défini un mode Saison et un mode hors Saison pour me permettre une plus grande liberté de pilotage. Le plugin détermine la durée de filtration en fonction de la température de l’eau.

J’ai ajouté par des scénarios une protection de la pompe de piscine pour éviter qu’elle ne tourne si le niveau de la piscine est trop bas et surveiller sa température de fonctionnement. La pompe est alors commandée par un module Chacon sur la partie commande et non la partie puissance ! De même pour l’éclairage de la piscine.

Et tout cela comment ? Via un NodemCU, 3 capteurs de température étanches, un capteur de niveau d’eau inoxydable et quelques modules Chacon.



Une astuce est de déclarer un niveau d’eau réellement KO au bout de plusieurs minutes quand ce dernier l’est depuis un certain temps. Car quand la filtration tourne, le niveau « saute », génère de faux positifs… de même dans l’autre sens.

Là encore, un suivi des indicateurs clés et des modes dans les designs est prévu.

Dans la vue « résumé » :

Dans une vue dédiée :

Ou encore dans le design téléphone :

- Gestion des éclairages extérieurs :

Restons simple sur le matériel, des modules Chacon. Tout le reste n’est qu’une histoire de bon sens et de quelques scénarios en fonction des états des ouvrants.

Quelques points supplémentaires d’éclairage pilotés par des interrupteurs Xiaomi évitent un tirage d’électricité fastidieux ; j’ai privilégié cela pour les éclairages extérieurs principalement et ceux d’ambiance : terrasse, éclairage d’ambiance en mode multi-couleurs, renforts lumineux extérieurs.
Les éclairages extérieurs du parking, garage ou des allées s’allument manuellement, en mode minuterie ou se pilotent seuls en fonction de l’activité de la maison.

Par exemple, si nous ouvrons la porte d’entrée et qu’il fait nuit, cela allume l’éclairage du parking, de l’allée principale. Si le portail s’ouvre, cela signifie que nous sortons, donc les éclairages s’éteindront dès que le portail se fermera. Sur le même principe, il suffit de gérer les éclairages extérieurs en fonction de priorité. Si j’arrive avec ma voiture qui se gare dans le garage, je n’ai pas besoin de tout allumé (l’allée suffira) et s’éteindra quand le garage sera fermé.

- Gestion du multimédia :

Comme tous les passionnés, ayant plusieurs équipements audio-visuels, on se retrouve avec 50 télécommandes. Rappel, je suis fainéant. Je dois dire que mon meilleur ami ayant du Logitech depuis des années, j’avais plus souvenir des ratés ou des problèmes de matériels qu’il avait … qu’autre chose.
J’ai d’abord démarré avec du Broadlink, très puissant (bien placé). Là où les choses se sont corsées, c’est dans le pilotage de mon amplificateur Onkyo via le plugin du même nom et l’API de l’amplificateur. Loupé total…. Quelle raison ? J’utilise une prise qui se coupe dès que nous ne sommes plus là et qu’on allume à la demande pour économiser l’énergie.

Bref, il m’a fallu tout reprendre. L’Harmony Elite en promotion, quelques prises Chacon bien placées et finalement en moins de 5 jours tout était réglé et ça tourne du tonnerre !

Après avoir interfacé après quelques scripts et un « faux » serveur Philips Hue sur ma machine Jeedom… j’ai pu interfacer les prises & éclairages clés de notre salon. Un bouton Xiaomi dans la table basse permet d’allumer/éteindre la prise multimédia ou via la télécommande. La maison l’éteignant en mode absent si elle était restée allumée par erreur.

De l’autre, Jeedom connaissant l’activité en cours décide d’activer ou de désactiver les prises en fonction.

Le mode Box Android sur TV gère la TV et la Box Xiaomi. Le même mode via le Home Cinéma active le caisson de basses car nous utilisons Plex pour suivre tout cela via la box Android Xiaomi. Et ainsi de suite pour tous les modes.

Pour la musique, j’utilise une tablette Acer murale (voir plus bas) en Bluetooth sur mon amplificateur et je pilote le lancement des APK dédiés (Onkyo, Amazon Music etc) via l’excellent JPI et le plugin Jeedom du même nom. Les scénarios décident de rebasculer sur les designs quand nous arrêtons la musique.

Sinon dans notre chambre à coucher, deux interrupteurs bien placés sur chaque table de chevet permettent de lancer la télévision ou l’éteindre sans utiliser 2 télécommandes ou se lever. Pratique. Le tout en clic long pour éviter que notre fils réussisse à allumer la télévision par inadvertance
Une tablette domotique dans la cuisine nous permet de regarder replays, Plex via notre NAS et à défaut d’afficher les écrans de gestion des designs de la maison (voir plus bas).

- Gestion des positions et des trajets-type :

Cela peut faire peur… mais nous savons où nous sommes l’un ou l’autre. Non, je ne « flique » pas ma femme… mais cela est pratique. Tout l’intérêt est de savoir où je suis pour madame quand je suis en déplacement sur la route du retour par exemple ; ou bien d’ouvrir le portail quelques mètres avant notre arrivée.

De même, l’utilisation de Waze-in-time permet de déterminer la durée des trajets réguliers que nous faisons pour aller au sport, au travail, chez nounou ou chez nos amis.

Au niveau de la mise en place, j’utilise le passage des informations de longitude - latitude après stabilisation via Macrodroid, ces mêmes informations servant pour la présence des personnes via l’aspect « présence dans la zone de la maison ».

D’ailleurs, j’utilise cette information de distance pour optimiser nos arrivées/départs et attendre l’autre si nous arrivons ensemble ou partons ensemble. Effet garanti quand la synthèse des tablettes vous dit bonjour…

Quelques trajets-type permettent le matin de vérifier que tout va bien…

Et si on souhaite plus de détails : trafic sur la zone du 06, dernière remontée de données, position des personnes …

Je gère les doubles de clés, les accès de chacun d’un seul clic… effet garanti quand notre voisin préféré (qui tourne sous Jeedom) arrive pour arroser les plantes et qu’il étend un bonjour suivi de son prénom …
Un design sur le téléphone permet de savoir où est l’autre si nécessaire aussi.

- Gestion et optimisation des consommations eau / électrique :

Pour moi, il s’agit de la base de mon installation. Un module téléinfo pour la partie électrique, un capteur d’impulsions sur l’arrivée d’eau et on a les informations de base. Mais pas que …

Les modules Chacon étant placés aux endroits stratégiques comme les radiateurs (en consigne haute m’assurant de la consommation en régime nominal), la pompe de piscine, les VMC et l’eau chaude … j’en déduis la consommation par usage et je peux donc l’optimiser. J’utilise le même principe pour le délestage coupant les radiateurs de manière progressive quand la puissance consommée se rapproche de la limite. Si jamais, cela risque de couper, je préviens via la synthèse vocale que l’installation électrique est en limite…

L’onduleur est quant à lui surveillé via le serveur NUT de mon NAS et remonte son état de santé vers Jeedom. Il remonte sa charge, on en déduit sa puissance et donc la consommation.

Un suivi instantané, un min/max de la journée, la consommation quotidienne, hebdomadaire sont remontées dans les designs ou via Telegram au quotidien.

L’excellent plugin Suivi Conso permet de suivre, analyser tout cela. C’est un de mes derniers to do dans les designs, le résumé dans un tableau d’usages avec pour objectif de voir la variation sur 2 jours puis une semaine sur l’autre. Je commence à observer le gain de ma gestion électrique sur un an, environ 10% de moins !




D’un coup d’œil, le suivi des courbes de charge électrique ou d’eau permet de comprendre sa consommation et des principaux usages (eau chaude, piscine) ou de voir vivre son installation.

Ou bien sur un design dédié (en cours de finalisation) :


Et chaque jour, chaque semaine, un petit résumé global des consommations me permet de vérifier que tout va bien (idem, en cours de finalisation) :


L’aspect matériel. Un module téléinfo USB relié sur le compteur électrique par la sortie téléinfo activée. Côté eau, un peu plus touchy. Un capteur à 2€ avec un montage électrique à double alimentation (le capteur en 5V et sa mise en forme en 3.3V pour une lecture par les GPIO de la Raspberry du portail).

Un peu le boxon… mais j’ai prévu de mettre tout cela dans une boite propre (il y a aussi les capteurs de la boite aux lettres et du portail sur ce même système).

Le montage réalisé :

Exemple du remplissage de la piscine (on voit bien que l’eau s’écoule et s’arrête à cause du niveau d’eau oscillant quand la filtration tourne) :

Et sur une heure :

D’ailleurs, vous avez dû remarquer la surveillance des fuites d’eau. Entre une piscine, plusieurs arrivées d’eau extérieures d’arrosage, j’ai été plusieurs fois embêté par cela (le souvenir d’un tuyau d’arrosage oublié explosé sous forme d’un geyser à 3h du matin et on en sort un tube de glace…).

Un double scénario de suivi et de calcul permet de suivre la consommation sur une fenêtre glissante de 60 minutes et la consommation sous forme d’un débit de litres/minute. Si la consommation ne s’arrête jamais pendant 1 heure, c’est que nous avons une consommation ininterrompue (ça sent le tuyau rompu) et si la consommation dépasse 200 L ou 450 L (en fonction du niveau de la piscine ou s’il est repassé en OK il y a moins d’une heure) c’est qu’on a dépassé la consommation maximale…

Par exemple, le scénario de gestion de la consommation maximale :


#4

- Gestion de toute la domotique et de l’infrastructure informatique :

Bien sûr, Jeedom permet de tout faire – modifier les scénarios, suivre les logs … mais devoir accéder à un ordinateur pour piloter tout cela… non ! L’ordinateur est uniquement réservé au développement.
L’objectif, c’est justement de pouvoir superviser, gérer au quotidien sans devoir remettre les mains dedans.

Pour cela, il m’a fallu penser à développer des interfaces de gestion : via tablette quand nous sommes à la maison ; via téléphone, quand nous ne sommes pas à la maison.

D’ailleurs, j’utilise l’excellent logiciel gratuit DomoWidget pour faire de l’interface rapide directement sur les bureaux Android de nos téléphones : Alarme mode NUIT, interrupteurs importants (multimédia, clôture, portail, garage, éclairages extérieurs) et le suivi de quelques indicateurs (consommation, température).

Je me suis donc appuyé sur 2 tablettes Android Acer Iconia A3-A40 (Full HD, hauts parleurs en façade pratiques pour regarder la TV) que j’ai fixées au mur au rez-de-chaussée et au 1er étage au niveau de la cuisine et via l’application JPI, j’affiche les designs de gestion de la maison.

J’ai intégré un module Chacon sur la prise du chargeur pour le piloter en charge/décharge.


Et via JPI, je remonte l’état de la détection de mouvement de la tablette dans Jeedom.

L’astuce est de demander à Jeedom de faire tomber l’information de mouvement à 0 automatiquement au bout d’une minute et de coupler cela à un capteur Xiaomi pour étendre la zone de détection de mouvement et ainsi maintenir l’écran allumé.

Au bout de 5 minutes, l’écran s’éteindra s’il n’y a plus de mouvement ou maintiendra l’écran allumé.

Je surveille :

  • le ping des équipements,
  • l’onduleur,
  • le débit internet quotidiennement (quelques surprises d’ailleurs quand on est en bout de ligne),
  • le niveau de batteries des capteurs (via des LED qui changent de couleur en fonction du niveau) sur le design tablette pour prévoir le changement de pile ou je remonte le minimum de toutes les batteries dans le design téléphone.

Un code PHP me permet de surveiller la remontée des données sur les capteurs sans fil et me prévient d’une défaillance d’un capteur (qui n’est pas forcément le fait d’une batterie fatiguée).

Je m’appuie donc pour les notifications via l’email, les SMS (pratique en voiture, une application nous lit les messages type « Au revoir X, l’alarme est activée en mode Hiver ou X est arrivé » …), les MMS (via un forfait Free à 2€) ou bien Telegram.

Je dois d’ailleurs penser à gérer mieux la présence d’internet que je monitore via JPI justement. Un téléphone recyclé (qui gère lui aussi sa batterie via un chargeur et son module Chacon) me permet de réaliser les notifications de type SMS/MMS.

Concernant l’aspect infrastructure, une baie informatique intègre onduleur (qui est suivi dans Jeedom), switch 16 ports, box ADSL (un jour la fibre…), routeur, NUC pour Jeedom, le NAS et le téléphone d’envoi SMS/MMS.

J’utilise aussi en synthèse vocale ce téléphone présent dans le garage ainsi que les 2 tablettes précédemment présentées.


D’ailleurs un petit résumé sur l’écran Jeedom (en haut) paramétré me permet d’avoir d’un coup d’œil les principales informations : fenêtres, portes, température intérieure, humidité, nombre d’équipements connectés, nombre de personnes, température de l’eau chaude, température de la baie informatique…

En vrac quelques designs que nous utilisons pour gérer au quotidien la maison…

Côté tablette :




Côté téléphone :


- avoir du fun …

Bein quoi… futile, utile, vous vous rappelez ?
Une boite aux lettres connectée. Bein la nôtre l’est !

Le facteur passe… clic photo, Telegram et on le sait. Tiens, du courrier à 21h… ah c’est de la pub ! Et quand il pleut à torrent, s’arrêter pour ouvrir la boite aux lettres et se rendre compte que c’est vide… et pire quand c’est l’autre qui l’a déjà récupéré … cela s’appelle le sentiment de solitude.

Deux capteurs aimantés (porte, fente) via les GPIO de la Raspberry ; un scénario, du bon sens … et via Telegram ou la synthèse vocale des tablettes, le tour est joué !

Une partie du scénario pour expliquer le principe … il se lance sur une détection du capteur de fente ou porte. Si la porte s’ouvre et que les clés de la maison sont présentes au niveau de l’antenne, c’est que je récupère le courrier, donc je préviens madame. Si la fente s’ouvre, c’est un dépôt de courrier ; donc on prend une photo et on prévient via Telegram ou via la synthèse vocale qu’il y a du courrier. Si c’est la porte qui s’ouvre, c’est un colis et s’il y avait déjà du courrier, c’est qu’il y a du courrier avec un colis etc etc…



Quelles pourraient être les évolutions futures de mon installation ?

Le « danger » c’est de ne jamais s’arrêter. Je tiens une petite liste de ce que je peux faire ou faire évoluer.
Du capteur de ph/chlore pour la piscine ou l’ajout d’une vanne pilotée pour fermer l’eau … il y a toujours des améliorations. J’espère l’intégration prochaine des climatisations et la gestion via le plugin thermostat et tout cela avec la mesure du gain de consommation électrique. La migration sur une Zigate pour les capteurs Xiaomi aussi …

Sans compter les bonnes idées que l’on voit passer sur les forums.
Mais je dois dire que peu à peu, ça se stabilise et ça tourne…
MAIS MAIS … surtout, les interactions et les commandes vocales seront mes prochains projets de fin 2018/2019 et au final tous les écrans ne serviront plus à rien… (ou si peu).
Ah si, l’ajout d’un écran de supervision dans le garage pour l’état de santé (plutôt backend).

Sinon un REX… j’étais parti un moment donné sur du Zwave notamment pour les fils pilotes des radiateurs. Aucune couverture à mon niveau, prix exorbitants des équipements, j’ai tout laissé tomber et revendu le peu de matériel que j’avais. Dommage… il y aura forcément des gens contents de cela.
Je trouve finalement que le couplage 433 MHz, Zigbee propriétaire de Xiaomi n’est pas si coûteux et est très pratique. Quelques NodemCU à 7€ et le tour est joué. Sans compter l’excellente Raspberry à condition de ne pas trop écrire sur la SD.

Un dernier REX, oubliez les capteurs d’incendie Chacon qui sonnent en plein milieu de la nuit (j’en ai eu 5/6). Honeywell est passé par là et depuis c’est le calme plat…

Un petit clin d’oeil à mon épouse …
Et si tout cela peut vous donner des idées ou vous motiver à vous lancer, tant mieux !


#5

J’ai lu ça en diagonal mais je vais y revenir dessus car c’est …
Bluffant … :star_struck:


#6

Si je peux en motiver, aider, stimuler… Avec plaisir !


#7

Je suis vraiment bluffé de la façon avec laquelle tu as utilisé les scenarios et le design jeedom. Je debute seulement et pour le moment je n’ai pas encore fait beaucoup de scenario très poussé. Tu m’a donné quelques bonne idées. C’est top.


#8

Toujours aussi fan de ton travail :slight_smile:


#9

Merci à vous !


#10

Wouhaou !! C’est bluffant !
J’avoue que c’est super top et ton design l’est encore plus !!! Bravo !!


#11

Hello,

Merci. J’essaie de finir mon dernier design, celui des usages. La partie Multimédia est finie (via Harmony et quelques chacons), la partie eau & électricité aussi. Il me reste à présenter mes consommations correctement et ça prend forme…


#12

Je suis carrément bluffé !!
Tu maitrises Jeedom bien mieux que moi !! :wink:

Une question, comment as-tu fais pour afficher un “joli digicode” quand tu actives l’alarme ? :face_with_monocle:

Merci de ton aide :slight_smile:


#13

Bonjour,

Pour ce digicode, j’ai “détourné” celui de Djul que j’ai modifié directement au niveau CSS.
Il est sur un design donné qui s’active via JPI en fonction de l’état de l’alarme.
Un raccourci caché permet de revenir aux designs de base (mais pas de désactiver l’alarme qui ne se fait que par le digicode et d’autres moyens dans la maison).

Sinon je suis en train de finaliser mon installation de pré-détection de caméras, ce sera soit Shinobi, mais plus probablement ZoneMinder…


#14

Merci pour ton retour. J’ai fini par trouvé le plugin de djul qui n’est disponible qu’en bêta actuellement. Je l’ai installé mais il n’a pas voulu fonctionner… Peut être que le problème vient du fait que j’ai plusieurs mode (jour, nuit et total)…
En tout cas je te remercie pour les infos :wink:


#15

Non il s’agit du widget… :wink:


#16

Ah ok, je vais voir ça :wink:


#17

Je peux au pire partager mon CSS et code pour ceux qui veulent. Car je l’ai bien modifié.


#18

Avec grand plaisir :smiley:


#19

Côté affichage du widget, je n’ai fait que forcer l’écriture du texte en noir dans les options (on décoche le texte par défaut, couleur noire).

Côté widget, le code

<head>
<link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Montserrat' rel='stylesheet' type='text/css'>
</head>
<style>
  center {
  	padding: 0 !important;
  }
</style>
<div class="cmd tooltips cmd-widget" data-type="action" data-subtype="message" data-cmd_id="#id#"></div>
<script type="text/javascript">
  $.include([ 'plugins/widget/core/template/dashboard/cmd.action.message.dJuL_DIGICODE/digicode.css',
              'plugins/widget/core/template/dashboard/cmd.action.message.dJuL_DIGICODE/digicode.js'
            ],
            function() {
              $('div.cmd[data-cmd_id="#id#"]').digicode(function(code) {
                jeedom.cmd.execute({
                  id: '#id#',
                  value: { title : '', message: code }
                });
              }, 4);
            }
  );
</script>

Côté CSS :

.digicode {
  /**font-family: 'HelveticaNeue-UltraLight', 'HelveticaNeue-Light', 'HelveticaNeue', 'Helvetica', 'Arial', sans-serif;**/
  font-family:Montserrat, Arial;
  font-weight: 400;
  line-height: 1.42857;
  color: #fff;
  margin: 5px;
}

.digicode ul {
  list-style: none;
  margin: 0;
  padding: 0;
  text-align: center;
  font-size: 0em;
}
  
.digicode ul.digiEvent {
  margin: 5px 0;
}

.digicode .digiEvent li {
  display: inline-block;
  margin: 3px;
  border: 2px solid rgba(0, 0, 0, 0.85);
  height: 12px;
  width: 12px;
  border-radius: 75px;
  -moz-border-radius: 75px;
  -webkit-border-radius: 75px;
}

.digicode .digiEvent li.digiFilled {
  background-color: #333333;
    /**#368EFF;**/
  border: 1px solid rgba(255, 255, 255, 0.60);
}
  
.digicode .digiEvent li.digiFilledOK {
  background-color: #F89406;
}  

.digicode .digicodePanel li {
  background: #333;
  cursor: pointer;
  display: inline-block;
  padding-top: 7px;
  margin: 5px;
  border: 2px solid rgba(255, 255, 255, 0.45);
  height: 47px;
  width: 47px;
  border-radius: 75px;
  -moz-border-radius: 75px;
  -webkit-border-radius: 75px;
  text-align: center;
  font-size: 20px;
}

.digicode .digicodePanel li.digiSel {
  background: #777;
  border: 2px solid rgba(255, 255, 255, 0.25);
  color: #6699ff;
}

.digicode .digicodePanel li.digiReset {
  background: #dd0530;
  border: 2px solid rgba(51, 9, 9, 0.41);
}

Côté JS :

jQuery.fn.extend({
  
  digicode: function(callback, delayReset) {
    
    this.html('<ul class="digiEvent"><li></li><li></li>	<li></li><li></li><li></li></ul><ul class="digicodePanel"><div><li>1</li><li>2</li><li>3</li></div><div><li>4</li><li>5</li><li>6</li></div><div><li>7</li><li>8</li><li>9</li></div><div><li>A</li><li>0</li><li class="digiReset">X</li></div></ul>');
    this.addClass('digicode');   
    this.delayReset = $.isNumeric(delayReset) ? delayReset : 4; //DELAY EN SECONDE POUR AUTO RESET CODE
    this.jeedomExecute = $.isFunction(callback) ? callback : (function () {}) ; 	
    this.keys = this.find('.digicodePanel li');
    this.Displays = this.find('.digiEvent li');
    this.inputs = [];
    this.timer = null;
    this.delayReset *= 1000;

    this.displayInputs = (function() {
      this.Displays.removeClass('digiFilled digiFilledOK');
      $.each(this.inputs, (function(i, e) {
        this.Displays.eq(i).addClass('digiFilled');
      }).bind(this));
    }).bind(this);
    
    this.clearCode = (function() {
      this.inputs = [];
      this.displayInputs();
      clearInterval(this.timer);
    }).bind(this);

    this.resetTimer = (function(resetTimer) {
      if (this.timer != null) {
        clearInterval(this.timer);
      }
      this.timer = setInterval(this.clearCode, this.delayReset);
    }).bind(this);
   
    this.codeReady = (function() {
      this.jeedomExecute(this.inputs.join(''));
        setTimeout((function() {
          this.Displays.addClass('digiFilledOK');
        }).bind(this), 200);
        setTimeout((function() {
          this.clearCode();
        }).bind(this), 500);
    }).bind(this);

    this.keys.on(('ontouchstart' in document.documentElement) ? "touchstart" : "click", (function(e) {
      var el = $(e.currentTarget);
      if (el.hasClass('digiReset')) {
        this.clearCode();
      }
      else {
        el.addClass('digiSel');
        this.inputs.push(el.text());
        this.displayInputs();
        this.resetTimer();
        if (this.inputs.length == 5) {
          this.codeReady();
        }
      }
    }).bind(this));

    this.keys.on('mouseup mouseleave touchend', function() {
      var el = $(this);          
      if (!el.hasClass('digiReset')) {
        setTimeout(function() { 
          el.removeClass('digiSel');
        }, 150);
      }
    });
  }
});```

#20

Bizarre, je n’arrive pas à mettre les bonnes balises, si un admin peut corriger, merci.